Les conséquences du piratagePIRATAGE



Les entreprises subissent des conséquences financières énormes, plusieurs piratages sont recensés chaque jour en France.

Le piratage Télécom représente des fraudes de plusieurs dizaines de milliers d’euros à plusieurs centaines de milliers d’euros chacune.

Le cas recensé le plus important en France est de 600 000€.
La plupart du temps, le piratage a lieu durant des périodes ou l’entreprise est fermée, notamment les weekend, les fêtes, les jours fériés.

L’entreprise piratée ne pourra pas être prévenue puisqu’elle est fermée.

Il suffit de quelques heures de piratage pour subir des préjudices de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

On peut citer pour exemple le cas d’une PME Francilienne :

Entre Noël et le jour de l’an, l’entreprise était fermée : des pirates ont très facilement pénétré le système Télécom, en utilisant la messagerie :

Bilan : 65 000,00 euros de pertes

PIRATAGE

Les principales destinations piratées à ce jour sont les suivantes: Taiwan, Somalie, Cuba, Iles Caïmans, Estonie, Corée du Nord, Azerbaïdjan, Slovénie, Afghanistan, Global Satellite, Globastar, Egypte, Nigeria, Togo, Sri Lanka, Bénin, Ethiopie.

 
Les différents types de menaces

Au delà de la fraude financière, le piratage Télécom rend totalement vulnérable votre entreprise.

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des risques encourus :

 La Fraude
•    Usurpation d’identité
•    Téléphoner en imputant la taxe à un autre
•    Aboutements d’appels vers des numéros surtaxés
•    Falsification de la taxation
•    Utilisation abusive des ressources

La Rupture de confidentialité
•    Interception et enregistrement des conversations
•    Ecoute téléphonique
•    Ecoute des boites vocales

La Rupture d’intégrité
•    Intrusion sur le système téléphonique
•    Attaques virales du système (virus, vers, chevaux de Troie …)
•    Destruction ou altération des données
•    Altération de fichiers (annuaire, boites vocales)
•    V-Bombing, spam sur les messageries vocales
•    Recomposition des messages vocaux
•    Modification des données de programmation
•    Déni de service (DOS)
•    Dégradation physique des équipements