Si toutes les lignes peuvent désormais être basculées en VDSL, le bénéfice en débit par rapport à l’ADSL s’atténue toutefois avec la distance, l’annulant aux alentours de 1 200 m de distance au NRA.
Cette limite est une moyenne, car certaines lignes à 1 500 m notent encore un gain de débit significatif.
C’est désormais plus d’une entreprise sur trois qui est éligible au VDSL et qui peut bénéficier d’un accès à Internet en très très haut débit.
Elle peut surfer avec un débit IP atteignant 92 Mbps en descendant et 36 Mbps en montant (soit 100 Mbps en download et 40 Mbps en upload).